Jusqu’à 20% des revenus passifs sur vos stablecoins préférés : Orion.money ou l’éclosion d’une banque DeFi

Orion.money est un protocole « crosschain » qui fait partie des stablecoins. Elle est présentée comme une banque d’un genre nouveau, le projet officiel est une levée de fonds publiée accessible à tous et qui a débuté le mercredi 29 septembre sud Polkastarter.

Cet article de promotion est proposé en collaboration avec Orion Money.

Une nouvelle Approche pour proposer des rendements plus stables et plus importants

Le protocole Orion est soutenu par plusieurs grands noms du secteur. Les investisseurs de premier ordre sont détenus par Delphi Labs, Hashed, Complice et Skyvision Capital.

Bien conscient des problèmes actuels liés à la fluctuation incessante des stablecoins, mais aussi d’un petit bloc de sécurité, Orion. une solution hybride Qui tire la meilleure partie des éco-systèmes crypto, Ethereum et Terra Luna en tête.

Orion.Money a reçu le soutien de grands noms de l'écosystème crypto pour emmener les rendements des protocoles DeFi vers de nouveaux sommets
Orion.Money s’apprête à lancer sa campagne de financement sur Polkastarter

Développé sur le réseau Ethereum, Orion.money s’appuie sur Anchor, une plateforme DeFi issue de l’écosystème Terra. Ancre, grâce au mécanicien prêteur / emprunteur inédit, exploiter les rendements des garanties « surcollatéralisés » et propose des taux sécurisés de l’ordre de 20% pour un sur la monnaie stable du réseau Terra : l’UST.

Orion.USDT et l’USDC.

3 produits phares viendront progressivement accompagner les premiers jours du lancement d’Orion.money.

  1. Tu « Orion Saver » : Une application décentralisée multi-chaine permettant aux utilisateurs de profiter de rendement élevé et stables, mais import la blockchain utilisée
  2. Tu « Orion Performance et Assurance » : réservé aux détenteurs de jetons ORION, ce produit permettra de Bénéficiaire d’un Mécanisme d’Assurance et de Rendements plus Elevés
  3. Tu « Orion Payer » – L’application de paiement native permanente pour les stablecoins.

Une réserve de valeur qui doit être libérée

Grâce au module EthAnchor disponible sur la plateforme Anchor, Orion Money promis par combler le fossé entre les réseaux Ethereum et Terra. Ce faisant, l’équipe compte bien ouvrir une boîte de pandore inexplorée et de faciliter l’accès des investisseurs à des rendements multi-chaînes optimisés sans qu’ils aient à déplacer leurs capitaux.

Staker des ORION fera progresser les rendements promis par Orion Money de manière significative
Les rendements promis par Orion Saver au lancement prévu fin septembre

Plus précisément, les dépôts placés sur la dApp seront envoyés sur le module EthAnchor par l’intermédiaire du smart-contract Orion Money. Ils seront ainsi transformés en UST « wrapped », reliés de fait à la blockchain Terra. A partir de là, les utilisateurs pourront bénéficier de rendements stables et lucratifs proposant l’approche disruptive du protocol Anchor.

Actuellement dans Test beta, l’ouverture au grand public de l’application Orion Money doit franchir très bientôt une nouvelle étape. En effet, à l’occasion de leur IDO imminent, les tokens natifs ORION seront générés via le réseau Ethereum. Une grande partie sera immédiatement répartie sur les réseaux Terre, Polygone et BSC, s’apparente à permettre à Orion Money d’opérer sans friction.

Grace à EthAnchor, Orion Money bâti la passerelle entre les réseaux Ethereum et Terra pour bénéficier des avantages DeFi de Anchor protocol
Le mécanicien des dépôts sur le protocole Orion.

Le premier produit financier de l’entreprise sera proposé sur la dApp à venir : Sauveur d’orion. Celle-ci promet de fournir des rendements annuels (APY) stabilisés de l’ordre de 15 à 25 %, selon le nom du jeton natif ORION stakés.

C’est avec perspicacité qu’Orion Money pour identifier les écueils majeurs qui rencontre l’épargne basée sur pièces stables. Il existe également une offre cross-chain qui allie une rentabilité stabilisée sur le long terme à une sécurité maximale, nul doute que leur dApp devienne rapidement une rampe d’accès majeur pour l’UST.

Avec une IDO prévue ce mercredi 29 septembre sud Polkastarter, c’est sous les tropiques tardifs pour l’embarquement de la fusée à destination d’Orion.

Source de l’article

Add Comment