Minage d’Ethereum : le géant Sparkpool dernière victime de la Chine

La Chine veut la mort des cryptos – À l’approche de la sortie officielle de son propre crypto-yuan, qui sera inauguré aux Jeux Olympiques d’Hiver de Pékin en 2022, La Chine s’emploie à descendre en flamme les cryptomonnaies. Après l’interdiction du minage sur Bitcoin (BTC), c’est désormais le minage sur Ethereum (ETH) qui est dans le viseur du Parti communiste chinois.

La Chine a violemment attaqué les cryptos

L’étau se resserre danger pour les mineurs par cryptomonnaies en Chine. En plus d’avoir récemment réaffirmé qu’il souhaitait bannir purement et simplement – et totalement – Bitcoin du pays, le gouvernement chinois a émis des directives contre les entreprises étrangères liés aux cryptos, qui fournissaient des services aux ressortissants chinois.

C’est ainsi que, dès le 24 septembre, Sparkpool, le deuxième plus important pool de minage d’Ethereum, a dû suspendre ses services fournis aux utilisateurs basés en Chine.

Malheureusement, les choses semblent rappel plus tombes. Venez vous rapporteur notamment Cointelegraph, 26 septembre, Sparkpool a annoncé qu’elle allait carrément arrêter toutes ses activités de minage, et ce, dès ce jeudi 30 septembre (à 14h, heure française).

«(…) Chers utilisateurs: en réponse aux exigences des politiques réglementaires [chinoises], Sparkpool à déjà suspendu l’accès aux nouveaux utilisateurs en Chine continentale le 24 septembre 2021. Pour les utilisateurs existants du pool de minage, il est prévu d’achever la fermeture de toutes les activités Sparkpool en Chine continental et à l’étranger September 30, 2021, au motif d’assurer la sécurité des actifs des utilisateurs (…) »

Sparkpool annonce l'arrêt de ses activités de minage à partir du 30 septembre 2021
Message de cessation d’activités de Sparkpool – Source : Cointelegraph

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchangeges crypto FTX <

Des mineurs privés de leur pool favori

C’est la preuve du choc pour les mineurs de l’ETH qui utilise Sparkpool, ravitaillement pour ceux basés sur le dehors de la Chine et qui aurait pu être créé à l’ouverture.

Sparkpool précise, dans sont message de fin d’activité, qui des « Les règles spécifiques de compensation et de remboursement seront notifiées aux utilisateurs » par diverses voies (annonces et e-mail notamment).

Ce existe pourtant depuis le groupe minier débuts 2018 et avait votre seduire un grand nom de mineurs d’éthers au cours de ses 3 années et demi de bons et loyaux services de mise en commun de la puissance de calcul de ses participants.

Au moment d’écrire ces lignes, Éthermine, le pool le plus important de la mine pour le réservoir Ethereum, ne s’exprime pas sur la décision autoritaire du gouvernement chinois, ni à la hauteur de l’affection des propres activités.

Si la préparation du passage à la version 2.0 d’Ethereum est in bonne voie, avec elle, la preuve d’enjeu (PoS) à la place de l’actuelle de travail (PoW), cette disparition soudaine de Sparkpool risque d’affecter sensiblement le hashrate sur le réseau. Cela peut cependant paraître une bonne nouvelle pour les autres mineurs d’éthers qui verront, comme lors du précédent bannissement du minage de bitcoins, la harde de minage diminuer, et donc leurs rendements, augmenter.

De Bitcoin ou d’Ethereum, qui est le vanqueur, faites en sorte d’être gagnant à tous les coups ! Inscrivez-vous sans honneur sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel)

Source de l’article

Add Comment