Retour sur la levée de fonds Sorare: une crypto-licorne française est née

Le football numérique rapport gros – Cela fait maintenant quelque temps que le Projet d’origine française Sorare Elle a évolué à partir de la cryptosphère, et a fortement explosé au bout d’un an, avec l’incroyable vulgarisation des jets non fongibles (NFT). Avec une dernière levée de fonds réussie haut la main, Sorare est desormais valorisé pour une petite fortune.

Un financement 10 fois supérieur au précédent

L’idée à l’origine de Si rare, fondée en 2018, était d’offrir une place de marché pour les cartes à collectionner, sous forme de TVN, des différents joueurs de football et foot clubs de la planète, et de les faire s’affronter lors de matchs virtuels. Un concept qui connaît un succès fulgurant et qui a déjà réussi à attirer un premier financement de série A, environ 40 millions d’euros au projet, en février 2021.

Mais cela est sans commune mesure avec la nouvelle levée de fonds qui vient de se clôturer. Venez vous rapporteur Nicolas Julia, le PDG de Sorare, le crypto-projet français a réussi capter pas moins de 680 millions de dollars.

Ce tour d’investissement de la série B a été mené par le géant japonais de fintech SoftBank, à côté d’autres fonds de capital-risque, tels que Benchmark, Accel et Headline, Atomico, Bessemer Venture Partners et D1 Capital.

Sorare lève 680 millions de dollars grâce à SoftBank

>> Le Bitcoin fluctue, c’est aussi pour ça qu’on l’aime ! Embarquez sur la plateforme de référence FTX <

Une appréciation infligée au président Macron

Nicolas Julia explique que ces nouveaux fonds vont servir à développeur Sorare selon le projetait 4 essieux principaux :

  • Renforcer ses équipes de développement : des noms de nouveaux postes seront d’ailleurs à pourvoir en Europe et aux États-Unis ;
  • Partenariats signataire de nouveaux, en intégrant les 20 premières ligues de football et les 50 premières équipes nationales ;
  • Accélérer le développement sur les mobiles ainsi quoi commercialisation ;
  • S’étendre à de nouveaux sports à partir de 2022.

Avec le succès incroyable de sa série B, Sorare est maintenant valorisé à 4,3 milliards de dollars. Une réussite dis que tu Président Macron dans un profité pour saluer cette start-up de la French Tech, sans citer une seule fois les termes « Crypto », « NFT » ou même « Blockchain ». Pourtant, le succès de Sorare a, en bonne partie, a été permis par les cas d’utilisation révolutionnaires qu’apportent le réseau blockchain Ethereum (ETH).

Le post Twitter d'Emmanuel Macron saluant la réussite de la levée de fonds de 680 millions de dollars de Sorare
Publication d’Emmanuel Macron – Source : LinkedIn

Le bel compllissement de Sorare et de ses NFT de footballeurs vient contraster avec un récent échec outre-Atlantique dans ce domaine. En effet, John Cena et la ligue américaine de catch of World Wrestling Entertainment (WWE) ont récemment réalisé une Viens de NFT à tourné au fiasco.

Que vous votiez heart balance pour Bitcoin ou que vous soyez amoureux d’Ethereum, les devises reines du marketcap (et beaucoup d’autres) vous attendent sur la plateforme FTX. Et en allant vous inscrire sur cet échange crypto de référence, participez à la réduction au vendredi sur frais de trading vous assistez grâce au lien affilié du JDC.

Source de l’article

L’invention du Bitcoin Lightning Network et son influence dans le débat sur la scalabilité

Le réseau Lightning, aussi appelé Lightning Network, est une solution technique permettant d’effectuer des paiements en bitcoin hors chaîne sans recourir à un tiers de confiance. Inventé début 2015, il a joué un rôle majeur dans le débat sur la scalabilité de Bitcoin en constituant l’illustration par excellence de la possibilité de passer à l’échelle avec une taille des blocs restreinte.

Les canaux de paiements

Le réseau Lightning se base sur un concept simple : le canal de paiement. L’idée est d’utiliser la programmabilité de Bitcoin afin de pouvoir réaliser des transferts économiques avec quelqu’un sans diffuser de transaction sur la chaîne : seule une transaction d’ouverture est réalisée pour pouvoir échanger de manière répétée avec l’autre. Le modèle est sécurisé par la possibilité de fermer le canal à tout moment en diffusant le dernier état, c’est-à-dire le dernier accord existant entre les deux participants.

Le concept de canal de paiement est au moins aussi vieux que Bitcoin. En effet, dès 2009, Satoshi Nakamoto lui-même envisage la construction d’échanges répétés par l’utilisation du numéro de séquence nSequence, et le mécanisme est implémenté dans le code dès l’origine.

remplacement des entrées dans la version 0.1 du logiciel Bitcoin
Mécanisme de remplacement des entrées dans la version 0.1 du logiciel. Cela explique qu’une transaction est considérée comme finale si les numéros de séquence de toutes les entrées sont fixés à 0xffffffff.

Cependant, ce modèle n’est pas sécurisé et il requiert de faire confiance aux mineurs pour fonctionner. C’est pourquoi il faudra attendre un peu plus longtemps avant que le concept ne se développe de manière robuste.

La premier modèle de canal de paiement après celui de Satoshi est proposé le 4 juillet 2011 par un utilisateur de Bitcointalk écrivant sous le pseudonyme de hashcoin. Dans sa proposition il décrit une façon permettant d’effectuer des paiements répétés vers une plateforme d’échange (Mt. Gox) grâce à des multisignatures et à des verrous temporels. Cette idée n’est pas implémentée mais en inspire d’autres comme celle de Meni Rosenfeld en 2012.

Le 20 avril 2013, Jeremy Spliman propose un concept de canal de paiement unidirectionnel sur la liste de diffusion bitcoin-dev. Ce modèle est légèrement modifié pour être implémenté dans bitcoinj par Mike Hearn et Matt Corallo en juin. Mike Hearn est intéressé par le sujet, intérêt qu’il tient de Satoshi, dans le but d’autoriser les micropaiements sur Bitcoin.

Parallèlement à cela, en mars 2013, Alex Akselrod publie sur le wiki Bitcoin.it une « ébauche de proposition d’un réseau de compensation de paiements décentralisé, pair-à-pair, qui utilise Bitcoin pour le règlement et les bitcoins comme unités de compte » et en dévoile une preuve de concept en octobre 2014. Dans son modèle, les canaux sont bidirectionnels, c’est-à-dire que les paiements peuvent se faire dans les deux sens, et sont liés entre eux pour former un réseau.

Enfin, en décembre 2014, Christian Decker et Roger Wattenhofer ont l’idée d’un autre type de canal bidirectionnel. Leur papier, intitulé « A Fast and Scalable Payment Network with Bitcoin Duplex Micropayment Channels », est publié en août 2015 après plusieurs révisions. Cependant, leur proposition est délaissée au profit d’un autre modèle de canal dévoilé publiquement en février étant à la base d’une solution déjà très populaire : le Lightning Network.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX <<

Le Bitcoin Lightning Network

Le 23 février 2015, Joseph Poon et Thaddeus Dryja présentent le concept du Lightning Network lors d’un séminaire de développeurs à San Francisco. Le 28 février, ils publient le livre blanc du leur invention, intitulé « The Bitcoin Lightning Network », qui présente les éléments de base nécessaires pour construire un tel réseau.

Joseph Poon Thaddeus Thadge Dryja

Le réseau Lightning est un réseau de canaux de paiements bidirectionnels, dits de « Poon-Dryja » en hommage à leurs créateurs. Les contrats impliqués sont appelés des Hash Time Locked Contracts ou HTLC, c’est-à-dire des contrats dont les clauses de libération des fonds dépendent d’une empreinte et d’un temps de verrouillage. La mise à jour de l’état des canaux se base sur un mécanisme de punition. La sécurité dépend ainsi du comportement des deux participants : si l’un essaie de tricher, l’autre doit être prêt à réagir pour publier une transaction contradictoire.

À l’époque, d’autres propositions concurrentes basées sur des idées similaires existent comme Amiko Pay (conceptualisé par Corné Plooy), Impulse (développé par Jeff Garzik pour Bitpay) et Ström (imaginé par la start-up Strawpay). Néanmoins, Lightning devient rapidement la solution dominante, notamment parce qu’il est présenté comme une solution de passage à l’échelle pour Bitcoin :

« Le protocole Bitcoin peut englober le volume global des transactions financières de tous les systèmes de paiement électronique actuels, sans qu’un tiers dépositaire unique ne détienne les fonds et sans demander aux participants de de posséder plus qu’un ordinateur muni d’une connexion domestique à haut débit. Un système décentralisé est proposé, dans lequel les transactions sont envoyées sur un réseau de canaux de micropaiement (aussi connus sous le nom de canaux de paiement ou de canaux de transaction) dont le transfert de valeur se fait en dehors de la chaîne de blocs. »

Joseph Poon et Thaddeus Dryja, The Bitcoin Lightning Network, 28 février 2015

De cette manière, l’idée du réseau Lightning s’inscrit dans le débat sur la scalabilité de Bitcoin, et œuvre à renforcer la vision d’une chaîne de blocs dont la taille des blocs serait relativement petite. Si les créateurs du Lightning Network ne s’opposent pas à une augmentation de capacité transactionnelle (le livre blanc mentionne une taille des blocs de 133 Mo pour permettre une adoption mondiale), ils désirent néanmoins préserver le potentiel de décentralisation de Bitcoin en développant une solution alternative.

Le 5 mai 2015, le développeur Mike Hearn publie un article intitulé « The Capacity Cliff » dans lequel il critique le réseau Lightning et promeut l’augmentation de la taille des blocs. En particulier, il met en lumière le fait que Lightning ne pourra pas être prêt avant que la limite de 1 Mo ne soit atteinte de façon répétée :

« Il n’existe aucune proposition technique crédible susceptible d’être adoptée à grande échelle au cours des douze prochains mois, si ce n’est une simple augmentation de la capacité du système existant, qui est déjà bien comprise et mise en œuvre par tous. »

Plus tard dans l’année d’autres critiques émergent. Voici les éléments qui sont reprochés à Lightning :

  • La capacité des canaux est limitée et, de ce fait, pose un problème de liquidité ;
  • Le routage, c’est-à-dire la façon de trouver une route pour un paiement, est un procédé difficile à mettre en œuvre ;
  • Les deux éléments précédents incitent le développement d’un réseau en étoile centré sur des moyeux centraux traitant l’essentiel des transactions ;
  • Une personne a besoin d’être en ligne pour recevoir un paiement ;
  • Une personne a besoin de disposer d’un nœud ou de reposer sur un tiers de confiance (« watchtower »)pour empêcher toute fermeture frauduleuse de canal ;
  • La complexité du système est très élevée, ce qui réduit la sécurité du réseau, et centralise le développement des portefeuilles ;
  • L’implémentation est trop lente pour compenser l’augmentation d’activité ;
  • Les bitcoins sur le réseau Lightning sont des reconnaissances de dette (IOU) ;
  • Le Lightning Network nécessitera de toute manière une augmentation de la taille des blocs comme mentionné dans le livre blanc.

Ces critiques sont plus ou moins valides : certaines sont complètement fausses (comme celle des IOU), d’autres seront vérifiées avec le temps, d’autres encore seront partiellement voire totalement résolues.

Lightning prend une autre dimension après la sortie de Bitcoin XT 0.11A le 15 août 2015, qui déclenche la guerre civile entre les partisans des petits blocs et ceux qui militent pour des blocs plus gros. Suite à cette annonce, une conférence d’urgence est organisée dans le but de résoudre le conflit croissant se développant au sein de la communauté. Intitulée Scaling Bitcoin, la première édition de cette conférence se déroule à Montréal les 12 et 13 septembre et parvient à réunir avec bonne foi des individus des deux camps. La deuxième édition a lieu à Hong Kong les 6 et 7 décembre, où la tension est plus intense.

Joseph Poon et Thaddeus Dryja sont présents durant les deux conférences pour présenter leur invention. Durant la première, ils la présentent ensemble ; durant la deuxième, ils réalisent des présentations individuelles plus détaillées. Cela fait que le réseau Lightning se retrouve cité dans le courriel récapitulatif de Gregory Maxwell du 7 décembre 2015 sur la liste de diffusion bitcoin-dev, courriel qui deviendra par la suite la feuille de route de Bitcoin Core.

En janvier 2016, l’abandon rageur de Mike Hearn et l’échec de Bitcoin XT font que le camp des small blockers devient plus influent. Le Lightning Network gagne alors en importance dans la vision du passage à l’échelle de Bitcoin et des moyens sont mis en œuvre pour que son développement s’accélère.

Le développement de Lightning

Bien que le concept du Lightning Network soit bien appréhendé, son implémentation est difficile, notamment en raison de sa complexité et des différents choix qui peuvent être réalisés. Durant la première année après la présentation de Poon et Dryja, trois implémentations logicielles se démarquent :

  • c-lightning, développé par Rusty Russell à partir de mai 2015 pour le compte de Blockstream ;
  • Eclair (ou Éclair), conçu par l’entreprise française ACINQ à partir de l’été 2015 ;
  • lnd, qui est le résultat du travail de Lightning Labs, une entreprise fondée par Joseph Poon, Thaddeus Dryja, Elisabeth Stark et Olaoluwa Osuntokun en janvier 2016.

D’autres entreprises comme Bitfury ou Amiko Pay participent également à ce développement parallèle. En octobre 2016, après la troisième édition de Scaling Bitcoin à Milan, les différentes équipes mettent en place un système de documents formels indiquant les spécificités du protocole Lightning. Ceux-ci sont appelés Bases of Lightning Technology ou BOLT, et leur permettent de coordonner leurs développements.

Le réseau Lightning est également un enjeu pour le développement de Bitcoin lui-même : Lightning exige en effet des modifications du protocole Bitcoin afin d’être implémenté de manière optimale. Tout d’abord, il demande formellement d’intégrer la possibilité de programmer temps de verrouillage absolus au sein du système de script, ce qui sera réalisé avec l’ajout du code opération OP_CHECKLOCKTIMEVERIFY le 14 décembre 2015. Ensuite, pour faciliter son implémentation, les temps de verrouillages relatifs sont également requis, ce qui sera implémenté dans le protocole le 4 juillet 2016, avec notamment le code opération OP_CHECKSEQUENCEVERIFY. Enfin, pour réduire la taille des transactions réalisées, il demande une correction de la malléabilité des transactions, chose qui sera faite par l’activation de SegWit le 24 août 2017.

Quoi qu’il en soit, Lightning ne débutera réellement qu’au début de l’année 2018, lorsque les différentes implémentations passeront en version bêta et lorsque la capacité sur le réseau commencera à augmenter.

Ainsi, Lightning a marqué le débat sur la scalabilité en constituant l’exemple par excellence de solution aux problèmes de scalabilité de Bitcoin. Ayant émergé la même année que Bitcoin XT, ce concept d’un réseau de canaux de paiement a réussi à se faire une place au fil des années, en dépit de problèmes difficiles à résoudre.

Pour écrire ce texte, je me suis basé sur l’article « The History of Lightning: From Brainstorm to Beta » de Aaron van Wirdum ainsi que sur l’ouvrage The Blocksize War de Jonathan Bier.

Le Journal du Coin est fier de pouvoir vous conter les petites et grandes histoires de Bitcoin et des cryptomonnaies. Pour soutenir le journal dans ce type d’initiative et garantir son indépendance, n’hésitez pas à passer par les liens affiliés du média, que vous souhaitiez acheter vos premiers bitcoins, les trader sur une plateforme ultra-robuste, voire pourquoi pas les miner vous-même !

Source de l’article

L’iPhone 12 est maintenant 100 $ moins cher : est-ce que c’est la meilleure offre téléphonique de 2021 ?

Si vous recherchez un produit phare puissant mais avec un budget serré, il existe une nouvelle option en ville : l’iPhone 12 2020.

D’accord, les offres iPhone 12 elles-mêmes sont de vieilles nouvelles grâce à la dernière version. iPhone 13, mais le récent Apple 100 $ de réduction de prix sur tous les appareils de la série 12 a insufflé un peu d’air frais dans la gamme. Pour ceux qui s’en tiennent à un appareil plus ancien, cette nouvelle étiquette de prix de milieu de gamme est une option alléchante, d’autant plus que l’iPhone 13 représente une mise à niveau assez itérative par rapport au 12, c’est le moins qu’on puisse dire.

Source de l’article

Joomla fête ses 16 ans et revient sur l’évolution du marché des CMS

Au fil des ans, le système de gestion de contenu open source (CMS) Joomla a construit sa marque sur un framework d’application Web modèle-vue-contrôleur qui peut être utilisé indépendamment, et détient désormais une part de 4,9 % du marché des CMS.

Joomla s’appuie sur sa communauté de développeurs et de bénévoles pour rendre la plate-forme accessible à l’échelle mondiale, afin d’alimenter des millions de sites Web.

source de l’article

Le Full Nerd ep. 191 : 3e Temple de la renommée du matériel informatique

Dans cet épisode de The Full Nerd, Gordon Ung, Brad Chacos, Alaina Yee, Keith May, et Adam Patrick Murray Ouvrez les livres et admettez du matériel digne de ce nom dans notre Temple de la renommée PC officiellement non officiel.

Ces dernières années, les processeurs Intel 8086/8088, la carte graphique Nvidia GeForce 8800 GT, le clavier IBM Model M, la carte graphique 3DFX Voodoo, Raspberry Pi et MLC NAND (en remplacement des SSD abordables) ont fait la différence après un débat acharné. Cette année, chacun de nous a apporté trois autres sélections légendaires à la table, prêts à mendier et à cajoler alors que nous réduisions le champ initial de 15 nominés. Cela commence plein de rires et voyage dans le passé, puis les sourires s’estompent progressivement à mesure que les électeurs méritants commencent à prendre la hache. Assurez-vous de voir comment se déroule l’ensemble du processus, mais au final, seuls trois produits sont parvenus à nos membres 2021 dans le Temple de la renommée du matériel PC de The Full Nerd :

  • CPU AMD Athlon K75, qui a remporté la course à 1 000 MHz. La série de processeurs K7 d’AMD a marqué un tournant pour AMD, où elle a finalement battu son fidèle rival.
  • On pourrait dire que Sound Blaster 1.0 de Creative Lab a inauguré l’audio PC grand public, qui était principalement une série de bips auparavant.
  • La GeForce 256 de Nvidia a également marqué un tournant dans la guerre des cartes graphiques, où Nvidia dominerait largement les jeux sur PC pour les 22 prochaines années et plus. C’est littéralement la carte graphique qui a donné leur nom aux GPU.

Vous pouvez tout voir dans la vidéo intégrée ci-dessus. Vous pouvez également regarder Full Nerd Episode 191 sur YouTube (Abonnez-vous à la chaîne pendant que vous y êtes !) Ou écoutez-la sur Megaphone.fm si vous préférez juste l’audio.

En parlant d’audio, vous pouvez vous abonner à The Full Nerd sur iTunes (laissez un commentaire si vous aimez le spectacle). Nous sommes également en Moules de poche, Balados Google, Spotify, ou vous pouvez pointer votre lecteur RSS préféré avec une expérience de podcast vers : https://feeds.megaphone.fm/IDG8935300959

Si vous voulez porter votre geek sur votre manche, jetez un oeil notre merchandising Full Nerd!

Vous avez une question relative au PC ou au jeu ? Courrier électronique thefullnerd@pcworld.com et nous essaierons d’y répondre dans le prochain épisode. Vous pouvez également rejoindre les discussions liées au PC et nous poser des questions sur Serveur Discord complet de Nerd. Enfin, assurez-vous de suivre PCWorld sur Facebook, Youtube, et Tic Pour regarder les futurs épisodes en direct et collecter nos cerveaux en temps réel !

Remarque : lorsque vous achetez quelque chose après avoir cliqué sur les liens dans nos articles, nous pouvons gagner une petite commission. Lisez notre politique de lien d’affiliation pour plus de détails.



source de l’article

La meilleure protection DDoS de 2021

En octobre 2016, le fournisseur DNS Dyn a été touché par une attaque majeure DDoS (Distributed Denial of Service) par une armée d’appareils IoT qui avaient été piratés spécialement à cette fin. Plus de 14 000 domaines utilisant les services de Dyn étaient débordés et inaccessibles, y compris de grands noms comme Amazon, HBO et PayPal.

Selon les recherches de Cloudflare, le coût moyen des pannes d’infrastructure pour les entreprises est de 100 000 $ (75 000 £) par heure. Alors, comment pouvez-vous vous assurer que votre organisation n’est pas victime de ce type d’attaque ? Dans ce guide, vous découvrirez les principaux fournisseurs d’infrastructure qui ont le muscle numérique pour se prémunir contre les attaques conçues pour inonder la capacité de votre réseau.

source de l’article

Les escrocs se tournent vers le marché Facebook lorsqu’il atteint 1 milliard d’utilisateurs

Peu de temps après que Facebook a révélé que son plateforme de commerce électronique atteint le cap du milliard d’utilisateurs actifs, des rapports ont affirmé que les escrocs utilisent cette croissance pour lancer des campagnes plus importantes.

S’appuyant sur le succès du géant des médias sociaux, ProPublica a découvert qu’un compte Facebook Marketplace avait été piraté et utilisé pour publier environ 100 listes d’escroqueries sur les téléphones portables et les voitures.

source de l’article

Comment mettre à jour le BIOS de votre PC

Une petite puce BIOS se cache à l’intérieur de chaque ordinateur, située sur votre carte mère pour donner vie à votre système lorsque vous appuyez sur le bouton d’alimentation. Non seulement il alimente votre PC, mais il contribue également à le protéger.

BIOS signifie système d’entrée et de sortie de baseet la puce BIOS initialise tous les autres périphériques de votre PC, tels que le processeur, le processeur graphique et le chipset de la carte mère. Mais il y a quelques années, les fabricants de cartes mères, en partenariat avec Microsoft et Intel, ont introduit un remplacement des puces BIOS traditionnelles appelées UEFI (Interface de micrologiciel unifiée extensible).

Presque toutes les cartes mères livrées aujourd’hui ont une puce UEFI au lieu d’une puce BIOS (UEFI est une configuration système requise pour Windows 11, en fait), mais ils partagent tous deux le même objectif principal : préparer le système à démarrer dans le système d’exploitation. Cela dit, la plupart des gens appellent encore UEFI le « BIOS » en raison de la familiarité du terme.

Pourquoi vous devriez (ou ne devriez pas) mettre à jour votre BIOS

Il est important de comprendre votre UEFI pour comprendre comment (et Oui) pour profiter des mises à jour des fonctionnalités et des corrections de bogues fournies avec les mises à jour du BIOS des fabricants de cartes mères.

photo de la carte mère Thiago Trevisan / IDG

Les nouvelles plates-formes de puces et de cartes mères reçoivent souvent de nombreux correctifs BIOS au début de leur cycle de vie pour corriger les bogues.

Votre carte mère utilise probablement la révision du firmware du fabricant de la carte mère lors de sa construction. Au cours de la durée de vie d’une carte mère, les fabricants publient de nouveaux packages de micrologiciels ou des mises à jour du BIOS qui permettront la prise en charge de nouveaux processeurs et de nouvelles mémoires, ou résoudront les bogues fréquemment signalés. Cependant, pendant des années, la seule vraie raison de passer à une version de firmware plus récente est de résoudre un bogue dans votre UEFI ou de changer un processeur plus récent que votre carte mère.

Certaines personnes aiment vérifier et mettre à jour régulièrement leurs packages de micrologiciels UEFI juste pour se tenir à jour. À un moment donné, cela était considéré comme une pratique risquée, étant donné que le processus de mise à jour du micrologiciel peut potentiellement faire planter votre carte mère de la même manière que le flash d’une ROM personnalisée sur un téléphone Android peut faire planter l’appareil. Il est préférable de ne pas mettre à jour votre micrologiciel UEFI à moins que le micrologiciel mis à jour ne propose quelque chose de spécifique dont vous avez besoin.

Cela dit, vous voudrez probablement rester au courant des mises à jour du BIOS si vous utilisez une carte mère ou une plate-forme de puce fraîchement sortie de la boîte. Plusieurs mises à jour du BIOS de la carte mère ont été publiées au début de la Puces Ryzen de première génération perturbatrices d’AMD, et chacun a fourni des performances et une stabilité du système supplémentaires. Avec Intel Alder Lake En passant à une conception de puce à cœur hybride radicalement nouvelle cet automne, et Intel et AMD espéraient tous deux sortir de nouveaux sockets de carte mère de nouvelle génération, nous pourrions bientôt atteindre une ère où il est plus courant de mettre à jour votre BIOS tout en résolvant les problèmes. problèmes de bord.

Comment mettre à jour le BIOS de votre PC

mettre à jour les informations du système bios Brad Chacos

1. Trouvez votre version actuelle du BIOS : Avant de mettre à jour votre BIOS, assurez-vous d’installer une nouvelle version. Le moyen le plus simple de trouver la version de votre BIOS est d’ouvrir l’application Informations système en tapant msinfo dans la barre de recherche Windows. Dans la fenêtre qui s’ouvre, votre version du BIOS devrait apparaître à droite, en dessous de la vitesse de votre processeur. Enregistrez votre numéro de version et la date, puis comparez-le à la dernière version disponible sur la page d’assistance de votre carte mère sur le site Web du fabricant.

2. Entrez dans le BIOS UEFI : Lorsque vous allumez votre PC, vous verrez un texte vous informant sur le bouton sur lequel appuyer pour entrer dans le BIOS UEFI. Appuie! (Le bouton exact requis et la disposition réelle du panneau de commande UEFI pour chaque carte mère sont différents, donc ces instructions seront plus des guides que des instructions étape par étape.)

3. Démarrez dans le panneau de configuration UEFI (si possible) : Bien que toutes les cartes mères n’offrent pas cette fonctionnalité, sur certains modèles, vous pouvez lancer le panneau de configuration UEFI et utiliser un utilitaire de mise à jour intégré pour vous connecter à Internet et mettre à jour le dernier firmware à partir du serveur du fabricant. Cette fonctionnalité extrêmement intéressante rend la mise à jour vers les nouvelles révisions du firmware aussi facile que possible.

Le processus est un peu plus compliqué pour les cartes mères qui ne prennent pas en charge cette fonctionnalité.

mettre à jour le BIOS 1 Brad Chacos

4. Recherchez la dernière mise à jour du BIOS sur la page d’assistance de votre carte mère : Accédez à la page d’assistance de votre carte mère sur le site Web du fabricant. La dernière mise à jour du BIOS doit se trouver dans la section Support et téléchargements.

5. Téléchargez et décompressez le fichier de mise à jour du BIOS

6. Transférez le fichier de mise à jour sur une clé USB

7. Redémarrez votre ordinateur dans le panneau de configuration UEFI

8. Lancez l’outil de mise à jour du micrologiciel UEFI ou l’outil de mise à jour et sauvegardez le micrologiciel existant de votre PC sur votre clé USB : Cela vous protège en cas de problème.

9. Utilisez le même utilitaire UEFI pour sélectionner la nouvelle image du micrologiciel que vous avez enregistrée sur le lecteur flash : L’exécution de l’utilitaire de mise à jour du micrologiciel ne devrait prendre que quelques minutes, mais assurez-vous de ne pas éteindre votre PC pendant ce processus. C’est critique.

10. Une fois le processus de mise à jour terminé, redémarrez votre ordinateur : Votre BIOS PC mis à jour est prêt à fonctionner.

Certains fabricants proposent des utilitaires qui peuvent mettre à jour votre puce UEFI directement à partir de Windows en exécutant un fichier .exe, mais nous vous recommandons fortement d’utiliser l’une des deux méthodes ci-dessus pour éviter tout problème.

Encore une fois, la mise à jour du BIOS de votre PC peut avoir de nombreux avantages, mais il est important de comprendre les risques. N’y touchez pas s’il n’y a pas de raison claire et impérieuse de mettre à jour votre firmware UEFI. Cela dit, si vous souhaitez installer un processeur plus récent sur une carte mère plus ancienne, une mise à jour du BIOS est clairement dans votre avenir.

Remarque : lorsque vous achetez quelque chose après avoir cliqué sur les liens dans nos articles, nous pouvons gagner une petite commission. Lisez notre politique de lien d’affiliation pour plus de détails.

source de l’article

Découvrez Surface Laptop Studio, le PC alimenté par RTX qui fait briller Windows 11

Le dernier ordinateur portable haut de gamme de Microsoft, le Surface Laptop Studio, emprunte le meilleur des autres produits de Microsoft : la flexibilité du Surface Studio, la commodité du Surface Laptop et la puissance du Surface Book. Ce n’est peut-être pas le Surface Book 4 que nous espérions, mais avec un nouvel affichage déroulant, des graphiques Nvidia GeForce RTX, Thunderbolt, Windows Hello 2.0 et un affichage à taux de rafraîchissement élevé, c’est à la fois une fusion intéressante d’autres surfaces. comme un avatar physique pour de nombreux nouvelles fonctionnalités dans Windows 11.

Cependant, le Surface Laptop Studio ne sera pas bon marché. Microsoft a fixé le prix de l’ordinateur portable à 1 599,99 $ et plus, et les prix vont jusqu’à 3 099,99 $ pour le modèle plus haut de gamme. Surface Studio Laptop est disponible en précommande à partir d’aujourd’hui et sera expédié le 5 octobre.

La création de contenu s’améliore grâce au nouvel écran.

Avec le Surface Laptop Studio, Microsoft a simplement échangé une conception matérielle emblématique contre une autre. Les Surface Book d’origine défié la description. Bien qu’il ait probablement été le plus souvent utilisé comme ordinateur portable traditionnel, une charnière détachable lui permettait d’être utilisé comme tablette. L’inconvénient était que le composant de la tablette n’avait pas de béquille, ce qui rendait la tablette un peu inconfortable à transporter et en fait porter, sauf pour l’encrage. Le Surface Laptop, en revanche, est simplement un ordinateur portable traditionnel et, comme notre Test du Surface Laptop 4 spectacles, un assez bon, fait même face à une rude concurrence.

La nouvelle « charnière tissée dynamique » de Microsoft sur le Surface Laptop Studio résout ce problème. Tant dans sa conception que dans son nom, vous pouvez voir comment le Surface Laptop Studio a évolué depuis la conception du Surface Studio tout-en-un. Surface Laptop Studio fonctionne en mode Ordinateur portable, mais l’écran PixelSense de 14,4 pouces peut passer à ce que Microsoft appelle le mode Stage, où l’écran est poussé vers l’avant, couvrant le clavier.

Studio pour ordinateur portable Microsoft Surface Mark Hachman / IDG

La charnière du Surface Laptop Studio peut supporter l’écran, bien que ce ne soit pas le meilleur angle pour l’encrage.

Ici, Surface Laptop Studio ressemble beaucoup au HP Elite FolioBien qu’il semble que la charnière métallique puisse supporter un peu l’écran lorsqu’il est tiré vers l’avant. Lorsqu’il est tiré complètement vers l’avant et enfoncé, le Surface Laptop Studio peut également fonctionner en mode Studio pour l’encrage. PCWorld s’est vu offrir un peu de temps pratique avec le Surface Laptop Studio avant le lancement, et nous pouvons signaler que la charnière semble extrêmement robuste, avec une prise en charge supplémentaire des modes « tirer vers l’avant » et Studio.

Le concept « hybride » s’étend également à d’autres aspects de la conception de Surface Laptop Studio. D’une part, le Surface Laptop Studio est proposé en une seule taille : un écran de 14,4 pouces mélange parfaitement les anciens facteurs de forme Surface Book de 13 et 15 pouces dans un seul écran tactile « PixelSense Flow » avec une résolution de 2 400. x1, 600 et prise en charge Dolby Vision HDR. PixelSense Flow fait apparemment référence au nouveau Fonctionnalité de taux de rafraîchissement dynamique intégrée à Windows 11. Lorsqu’elle est activée, la fonctionnalité permet aux écrans qui la prennent en charge de s’exécuter à un taux de rafraîchissement plus élevé pour un encrage plus fluide. Dans le cas du Surface Laptop Studio, l’écran peut fonctionner jusqu’à 120 Hz.

Cependant, il s’agit d’un abaissement par rapport au Surface Book 3, qui offrait 3000 x 2000 (267 ppp) pour l’écran de 13,5 pouces ou 3240 x 2160 (260 ppp) pour l’option 15 pouces. À 201 dpi, le Surface Laptop Studio de Microsoft semble échanger la résolution des pixels contre le taux de rafraîchissement, ce qui n’est pas rare, pour être juste, dans un monde où Ordinateurs portables de jeu 300 Hz et 1080p Ça existe.

Cela peut également indiquer que Microsoft corrige l’un des défauts du Surface Book 3 : la durée de vie de la batterie. Le Surface Book 3 a duré environ 12 heures sur batterie, pas mal, mais pas à égalité avec les Surface Books précédents. Microsoft affirme que le Surface Laptop Studio produira 18 à 19 heures d’autonomie, une affirmation non prouvée qui, si elle était vraie, surpasserait le Surface Book 3 par une marge substantielle.

Là, le choix du port de Microsoft joue un rôle. Surface Laptop Studio comprend un connecteur Surface, vous permettant de profiter des chargeurs précédents. (Cependant, le modèle Core i5 contient une alimentation de 65 W, tandis que le modèle Core i7 contient une grosse alimentation de 102 W.)

Studio pour ordinateur portable Microsoft Surface Mark Hachman / IDG

Il y a quelques ports Thunderbolt 4 sur le côté du Surface Laptop Studio.

Mais le Surface Laptop Studio marque également la conversion de Microsoft vers Thunderbolt, avec une paire de ports Thunderbolt 4 / USB 4 qui peuvent être utilisés pour le chargement ou à des fins d’E / S. Fondamentalement, le propriétaire du Surface Laptop Studio aura la possibilité d’utiliser un Surface existant Amarrez ou investissez dans le petit mais croissant écosystème de Quais Thunderbolt 4.

Il y a aussi un nouveau Surface Slim Pen 2 caché sous le clavier. Le Surface Slim Pen 2 de Microsoft n’est pas fourni avec Surface Laptop Studio, mais il y a une nouvelle cabine magnétique au dessous de le clavier qui peut être utilisé pour ancrer et charger le nouveau stylet. Le Slim Pen 2 de Microsoft prend en charge 4 096 niveaux de pression, un encrage fluide, ainsi qu’un nouveau moteur haptique qui simule la sensation d’encrage sur différentes surfaces, ce qui était un peu sophistiqué pendant notre temps de travail.

Il y a une autre petite torsion à la conception physique : l’épaisseur. Le Surface Laptop Studio mesure 12,7 x 9,0 x 0,7 pouces, légèrement plus fin qu’un Surface Book, mais aussi plus épais que le Surface Laptop 4, qui mesure 0,57 pouces d’épaisseur. Cela semble être dû à l’évent thermique autour des bords extérieurs inférieurs du Surface Laptop Studio. Cela, ainsi que tout refroidissement supplémentaire requis pour le matériel RTX, a probablement contribué à la profondeur supplémentaire. Le Surface Laptop Studio pèse également entre 3,83 livres et 4,00 livres, plus léger que le Surface Book 3, mais plus lourd que le Surface Laptop 4.

Studio pour ordinateur portable Microsoft Surface Mark Hachman / IDG

Le Surface Laptop Studio de Microsoft cache un compartiment pour stylos sous le clavier.

Windows Hello 2.0 augmente les appels et les connexions Teams

Si l’écran de prévisualisation améliore l’encrage pour la création de contenu, les améliorations apportées par Microsoft à sa caméra et à son système de saisie devraient améliorer votre prochain appel Teams, des changements clés étant donné que Le chat des équipes sera au premier plan dans Windows 11. D’une part, Microsoft a inclus ce que les dirigeants appellent Windows Hello 2.0 : la caméra de profondeur va au-delà de la plage visible pour vous identifier, mais le suivi du visage est désormais suffisamment intelligent pour inclure des barbes, des lunettes et même des masques chirurgicaux. Mieux encore, la caméra frontale 1080p du Surface Laptop Studio peut désormais être ajustée pour l’éclairage en ton visage, afin qu’il soit net et bien exposé.

De plus, le son a été amélioré. Microsoft a placé des microphones supplémentaires dans Gorilla Glass pour capter votre voix plus clairement, et le Surface Laptop Studio comprend désormais quatre haut-parleurs Omnisonic (deux près de chez vous, deux plus loin) ainsi qu’un son Dolby Atmos pour une reproduction audio et musicale claire lors des conférences.

Studio pour ordinateur portable Microsoft Surface Mark Hachman / IDG

Microsoft Surface Laptop Studio en mode ordinateur portable.

Si vous avez besoin de discuter, le clavier Surface Laptop Studio comprend 1,3 mm de course de touche. C’est un grand pas en arrière par rapport au luxueux 1,5 mm offert par le Surface Book 3, malheureusement. D’autre part, Laptop Studio propose désormais ce que l’on appelle un trackpad haptique, cliquable jusqu’en haut.

Le matériel RTX en fait un PC de jeu

Au cours des dernières années, les mises à jour internes ont dominé la conversation pour toute nouvelle Surface. Avec le Surface Laptop Studio, les améliorations internes et externes méritent d’être évoquées.

Surface Laptop Studio est l’une des premières grandes plates-formes PC que nous avons vues utiliser Puce Intel « Tiger Lake » H35, un processeur quadricœur de 11e génération lancé par Intel en janvier. Surface Laptop Studio sera disponible en deux configurations : un Core i5-11300H et un Core i7-11370H. Le H35 a été conçu pour les jeux ultra-portables, visant plus de 70 ips à une résolution de 1080p, généralement avec des paramètres graphiques « élevés ». Cela correspond à l’autre grand ajout au Surface Laptop Studio : un GPU GeForce RTX discret de Nvidia.

Seul le dernier modèle Core i7 sera livré avec la GeForce RTX 3050 Ti. Lorsque Nvidia a publié ces nouveaux GPU GeForce en mai dernier, la société a noté que les nouvelles puces RTX 3050 Ti entraîneraient une baisse marquée des performances de jeu dans les jeux traditionnels, avec environ un tiers des cœurs CUDA et la moitié des cœurs de tension trouvés. sur le GPU GeForce RTX 3080. La fonction Dynamic Refresh Rate sera également utilisée pour permettre des fréquences d’images fluides jusqu’à 120 Hz.

Le matériel RTX de n’importe quelle bande qualifie le Surface Laptop Studio de machine de jeu, même s’il s’agit davantage d’une offre d’entrée de gamme que ce à quoi nous nous attendions auparavant.

N’oubliez pas Windows 11

Microsoft ne nous a pas submergés en parlant de Windows 11, mais il est bien là. N’oubliez pas que trois fonctionnalités matérielles clés : taux de rafraîchissement dynamique, AutoHDR et Stockage direct, tous tirent parti des fonctionnalités matérielles de Surface Laptop Studio. L’écran Dolby Vision du Studio Laptop prendra en charge AutoHDR, et les options SSD du Surface Laptop Studio, qui vont jusqu’à 2 To, prendront en charge l’exigence DirectStorage 1 To.

Nous avons inclus les fonctionnalités de base de Surface Laptop Studio ci-dessous, suivies des tarifs. Notre précédent Examen du Surface Book 3 inclut ces caractéristiques à des fins de comparaison.

Fonctionnalités de Surface Laptop Studio :

  • Surveiller: Écran tactile PixelSense Flow de 14,4 pouces (2400 x 1600 (201 PPI), 120 Hz)
  • Processeur: Intel Core H35 i5-11300H, H35 i7-11370H
  • Graphique: Iris Xe (H35 i5-11300H), Nvidia RTX 3050 Ti avec 4 Go de DRAM GDDR6 ; Commercial : RTX A2000 avec 4 Go de GPU GDDR6
  • Mémoire: 16 Go / 32 Go de RAM LPDDR4X
  • Espace de rangement: 256 Go, 512 Go, 1 To, 2 To SSD (tous amovibles)
  • Ports : 2 USB-C (Thunderbolt 4 / USB 4.0), 1 Surface Connect, prise casque 3,5 mm
  • Caméra: Orienté utilisateur : 1080p
  • Batterie: Core i5 (jusqu’à 19 heures), Core i7 (jusqu’à 18 heures)
  • Sans fil: 802.11 hache (Wi-Fi 6); Bluetooth 5.1
  • Système opératif: Windows 11 Pro / Famille ou Windows 10 Pro
  • Dimensions (pouces) : 12,7 x 9,0 x 0,7 pouces
  • Poids: 3,83 livres (Core i5), 4,00 livres (Core i7)
  • Couleur: Platine
  • Prix: À partir de 1 599 $

Configurations de Surface Laptop Studio, tarification

  • Core i5 / 16 Go de mémoire / 256 Go SSD / GPU intégré : 1 599,99 $
  • Core i5 / 16 Go / 512 Go / iGPU : 1 799,99 $
  • Core i7 / 16 Go / 512 Go / RTX 3050 Ti : 2 099,99 $
  • Core i7 / 32 Go / 1 To / RTX 3050 Ti : 2 699,99 $
  • Core i7 / 32 Go / 2 To / GeForce RTX 3050 Ti : 3 099,99 $

Note de l’éditeur : Cet article a été initialement publié le 22 septembre, mais a été mis à jour le 23 septembre pour inclure une vidéo de nos impressions pratiques.

Remarque : lorsque vous achetez quelque chose après avoir cliqué sur les liens dans nos articles, nous pouvons gagner une petite commission. Lisez notre politique de lien d’affiliation pour plus de détails.

Source link